Choose your
language

Saint-Omer

(Porte d'eau - Pas-de-Calais)

Le jacquemart était situé en haut de l'ancienne porte d'eau du Haut-Pont. Ses vêtements sont ceux de bourgeois de l'époque Louis 14 alors que le Jacquemart qui sonne les heures de l'horloge astronomique de la cathédrale porte l'uniforme des gardes françaises. (Les deux n'ont donc rien de commun).


Le Jacquemart Mathurin daterait du 17 ème siècle et son nom de Mathurin est une fantaisie à laquelle on ne connaît guère d'origine certaine.


On a raconté et écrit que le Jacquemart Mathurin tournait le dos aux habitants du Haut-Pont (un quartier à l'extérieur de la ville fortifiée) pour les punir d'avoir refusé de contribuer aux frais d'installation de l'horloge en 1589, mais cette assertion n'a rien de fondé.


L'origine de cette horloge surmontant la porte d'eau remonte à la fin du 16ème siècle.

Quand l'ancien hôpital du Soleil extra muros fut démoli à la suite d'aménagements décidés pour une meilleure défense de la cité et transféré à l'intérieur de la ville, son horloge qui indiquait l'heure aux habitants du voisinage disparut avec lui.  Les habitants du quartier déclarèrent ne plus pouvoir s'en passer et réclamèrent l'installation d'une nouvelle horloge. Le Magistrat (nom du conseil municipal à l’époque) conclut un marché en 1589 avec Antoine Enguerrand et Thomas Dorrshot pour une horloge à deux cadrans où un "homme de bois" sonnerait l'heure moyennant la somme de 346 livres.


Ce marché fut-il exécuté ? Car il n'y a aucun doute: le jacquemart et le monument ne dataient pas de 1589. La statue de Mathurin remonterait au plus au milieu du 17 ème siècle. S'il y eut un Jacquemart exécuté en 1589, il fut par la suite changé pour des raisons inconnues.

L’existence des géants dans les fêtes audomaroises remonte à bien longtemps, dès 1667, un premier géant Papa Lolo est cité lors du cortège du Chat, il disparut dès la fin du siècle.


Le principal géant de Saint-Omer est Mathurin.


Il tirait son nom du célèbre Jacquemart qui se trouvait en haut de l'ancienne porte d'eau de la rue de Dunkerque.

C'est vers 1927, que Mathurin devint géant, mais dès le XVIe siècle il faisait déjà les frais des chansons audomaroises. Mathurin représentait le jacquemart de la Porte du Haut Pont. il disparut en fumée lors d’un rude hiver en 1944.


Les autres géants :


- Tutu, guerrier romain vêtu de l'armure et de la cape, accompagna Mathurin dans ses sorties de 1925 à 1940. Tutu fut reconstitué en 1954 pour le quartier du canton sud.


- Baptistin, représentant un maraîcher de la ville (qu'il arrose avec son arrosoir), est né en 1952 dans le quartier du bachelin. Il a un caractère farceur car grâce à son tuyau, il s’ amuse à arroser les spectateurs  avec de l’ eau parfumé, aidé dans cette tâche par une douzaine d’ enfants habillés comme lui. Baptistin n’est malheureusement pas un géant porté, il se déplace soit sur un bacôve* (* 2 moyens de transport des marais : Bacôve et Escute voir photos) lors de ces sorties nautiques ou sur une  plate forme tractée en forme de bateau. Du haut de ses 5 mètres, il est un de nos meilleurs ambassadeurs pour promouvoir le principal produit de notre terroir: le chou-fleur. Il est de toutes les principales manifestations de la ville (Fête du Parc, cortège nautique ...).

- Pedro, né en 1953 dans le quartier de Lyzel. Deux ans plus tard on lui trouve une épouse: Carmen. Ils ont disparu pendant la guerre  et n'ont pas été reconstruits.

- Lise, créée en 1956 fut mariée à Baptistin en 1966. c'est la géante du quartier de Lyzel. De santé précaire, elle décède quelques années plus tard.

- Moule à pipe : Avant la seconde guerre, le quartier des Pipiers créa un géant “Moule à pipe” qui célébrait le passé de l’industrie de la pipe de terre cuite de Saint Omer, il disparut durant cette dernière.

Escute

Bacôve

www.cathedrale-saint-omer.org

Références :


- Textes et photos tirées de l'ouvrage de Justin de Pas : Saint-Omer, vieilles rues et vieilles

- Horloges Monumentales et Astronomiques les plus remarquables d'Alfred Ungerer (1931)

Merci au personnel de l’office du tourisme pour sa disponibilité et la documentation fournie

Merci à Monsieur Ansel Jean-Michel de Saint Omer (texte et jacquemarts)

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation

Haut de Page