Choose your
language

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation

Haut de Page

 STRASBOURG - France

Les 1000 ans de la Cathédrale

L’orgue à jacquemarts

La cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, avec son unique clocher surmonté d'une flèche, est une cathédrale catholique romaine, gothique.

Avec ses 142,11 mètres, elle a été l'édifice le plus haut du monde de 1647 à 1874 ; elle est  deuxième après Rouen* :

deuxième avec 4 millions et demi de visiteurs par an (Notre-Dame de Paris = 20 millions).


*Rouen, flèche en fonte, 1876 , 151 mètres.

Le 12 juillet 1793, on installe le télégraphe optique à bras conçu par Claude Chappe sur la plate-forme de la toiture de la cathédrale. Il sera enlevé en 1852.

Résumé:

Une première horloge, appelée « des trois rois » (1354), de 12 m de haut et une statue de la Vierge devant laquelle les rois mages venaient s’incliner toutes les heures au son d’un carillon. Un coq battait déjà des ailes et chantait. Arrêt début du 16 ème siècle.

Une deuxième horloge, 1547 À 1571. Il faut citer les mathématiciens Conrad Dasypodius et David Volkenstein, les horlogers Josias et Isaac Habrecht, le peintre Tobias Stimmer.

Le buffet était pratiquement identique à l’actuel.

 Les restes sont visibles au Musée du palais Rohan, ainsi que le coq de la première horloge et les rouages en fer forgé, arrêt en 1788.

L’actuelle horloge est logée dans le buffet de style Renaissance du 16ème siècle.

Son mécanismeest inventé par Jean-Baptiste Schwilgué. Calculs, astronomie mais aussi réalisation de machines pour confectionner les rouages d’horlogerie. A 61 ans, on lui confia la rénovation de l’horloge. Le travail dura de 1838 à 1842.

L’horloge indique l’heure, le calendrier civil et ecclésiastique et des indications astronomiques.


Visites, Horloge Astronomique Montée à la plate-forme

Orgue gothique, décorations polychrome, sur le coté de la nef.

La partie basse, dans le vide, date de 1385 par Michel de Fribourg.

La partie accrochée "en nid d'hirondelle", la partie supérieure, les gothiques tardifs ajourés et dorés,

sont de  Friedrich Krebs, 1489.

 Pose de l'orgue Silbermann (1716) : les consoles latérales et les claires-voies sont ajoutées.

Les volets peints protégeant la tuyauterie sont remplacés par des *jouées à acanthes, datant du 18 ème. 


*parement vertical sur un mur ou une cloison, protège une ouverture.

Samson maîtrisant un lion, avec un mécanisme permettant d'ouvrir et de fermer la gueule.

Sur la clé, à l'extrémité inférieure, se trouvent trois anges musiciens, dont l'un joue du luth, l'autre de la mandoline, et le troisième de l'orgue portatif.

Lors des fêtes de la Pentecôte, la foule se rendait en procession à la Cathédrale.

Bourgeois et villageois des alentours se pressaient pour être présents.

Souvent des rires, tonitruants, éclataient sans grandes raisons.

 Le Rohraffe se moquait alors violemment des prêtres de l'église et des paysans, hurlant des obscénités, critiquant leurs vêtements, les ridiculisant à qui mieux mieux, et toute la ville riait de ces joutes qui se déroulaient durant les offices et les messes !


Sur la gauche du buffet d'orgue, un héraut également en bois polychrome.


 Il porte à sa bouche une trompette avec l’aide de câbles tirés par l’organiste.


Celui-ci actionne également le son.


Il est vêtu élégamment aux couleurs de Strasbourg.


Héraut de la ville. Sa trompette est munie d'un drapeau avec, d'un côté la Vierge à l'Enfant, et de l'autre les armoiries de Strasbourg.


Le Héraut et le Rohraffe (Bretzelmann).


"Luej'a mol dô, d'Litt! Die welle alles wiesse!

Die wolle nomme immer alles wiesse!"

G.Guilbaud

La caricature d’un manant, à la barbe hérissée.

Il brandissait, à l'origine, un bretzel qui s'abaissait ou se levait en même temps que se fermait ou s'ouvrait sa bouche.


Cet automate était dit Bretzellmann


C'est à cette occasion que se cachait, derrière l'orgue, un compère audacieux et impertinent, qui faisait parler le "Rohraff".


On venait, avouons-le, l'entendre lui bien plus que le prédicateur !!


Car le "Rohraff", personnage inconnu caché derrière la statue, se permettait de rire des recommandations du sermon.

Il répondait du tac au tac et parfois même révélait des comportements qui ne faisaient pas honneur au clergé.


Dessous, 2 paysans courbés, ont de la farine, de l’eau et du sel pour la fabrication des bretzels

Office de Tourisme  17 place de la Cathédrale   67082 STRASBOURG CEDEX

+33 3 88 52 28 28 info@otstrasbourg.fr

Place de la Cathédrale : ouvert tous les jours de 9H à 19H

En gare TGV : ouvert du lundi au samedi de 9H à 19H

Parc de l’Etoile :

Ouvert du lundi au samedi de 9H à 12H30 et de 13H30 à 17H (fermé du 01/01 au 31/03/2015)


STRASBOURG Pass

L'orgue Silbermann restauré à l'occasion du millénaire des fondations de la Cathédrale de Strasbourg :

Le célèbre orgue Silbermann et son buffet classé monument historique sont entièrement restaurés et remis à neuf pour présenter Notre-Dame de Strasbourg sous son meilleur jour.

Un travail d'orfèvre confié à deux entreprises.


La presse en a parlé !

Vidéo FR3

http://www.alsace-360.fr/visit/www/cathedrale-strasbourg.fr/

Les 1000 ans de la Cathedrale, visite

L’orgue de la cathédrale

Un peu d’orgue (mettre le son !!)

Vidéo des automates de l'orgue