Choose your
language


Beauvais (Oise)


A Beauvais, l’horloge astronomique revit ! Voir article du « Courrier Picard »


A l’arrêt depuis janvier 2010, les rouages grippés à la suite des travaux de façade par des infiltrations de poussières.


L’association Espace qui a la charge de celle-ci a confié à l’entreprise Prêtre de Mamirolles le soin de la remettre en état. Spécialiste de l’horlogerie depuis sept générations, c’est la seule entreprise qui ait acceptée ce fabuleux  chantier de rénovation, qui vient après Chartres et Chambord.


Pas moins de 90 000 pièces , dont 18 blocs moteurs, 53 cadrans, 63 automates, rouages, engrenages et tringleries diverses, à nettoyer, remonter et surtout à caler pour que chaque mécanisme fasse ce que l’on attend de lui : un rêve… et 10 mois de travaux !


Prévu pour Pâques, l’association Espace prépare un nouveau spectacle avec audio-guides multilingues pour les visiteurs qui viennent du monde entier contempler cette oeuvre d’art de Lucien Vérité(1868).


Gérard Guilbaud

L'horloge astronomique a été construite entre 1865 et 1868 à la demande de l'évêque de Beauvais Joseph-Armand Gignoux par Auguste-Lucien Vérité, célèbre maître horloger de Beauvais (concepteur de l'Horloge astronomique de Besançon entre 1857 et 1862).


Elle compte environ 90 000 pièces mécaniques en acier et en laiton, 52 cadrans en émail et 68 automates. Elle fut d'abord présentée au palais de l'Industrie en 1869 avant d'être placée dans la chapelle du Saint-Sacrement, située dans le bras nord du transept de la cathédrale en 1876.


Elle est constituée d'un meuble exécuté selon les plans du Père Piérart, frère des Écoles chrétiennes. Ce meuble, de style romano-byzantin, mesure 12 m haut, 5,12 m de large sur 2,82 m de profondeur. Elle fut restaurée complètement en 1980 par cinq Meilleurs Ouvriers de France.


Sa décoration est inspirée de la Bible catholique. Sur la façade principale, comme sur les deux façades latérales, se trouvent des cadrans (52 en façade). Ils donnent la mesure du temps dans l’Univers ainsi que la représentation des principaux phénomènes astronomiques dont :


En partie haute, 68 automates s'animent lors de la scène du Jugement Dernier. Un son et lumière de grande qualité, diffusé en cinq langues, explique le fonctionnement de cette merveille durant 25 mn, à l’aide de casques individuels.

Quelques instants avant l'heure, le coq chante et bat des ailes. Quand l’heure sonne, le Christ, assis dans sa gloire, fait signe aux anges de jouer de la trompette. Bientôt le jugement a lieu, la Vertu est conduite au ciel par un ange, tandis que le Vice est poussé en enfer par un diable hideux.


Tous mes remerciements à l’association ESPACE pour leur accueil et leur disponibilité


Gérard Guilbaud


   Partie gauche de l'horloge              Partie centrale de l'horloge                  Partie droite de l'horloge

Tahiti

L'horloge

Pour voir cette magnifique horloge de plus près,

nous la détaillerons du haut vers le bas & de gauche à droite

Auckland


Louisiane

Constantinople

Saint-Petersbourg

Jérusalem

Calcutta

Pékin

Rome

Sidney

Lever du soleil

Saisons

Différence du temps vrai au temps moyen

Temps sidéral

Signes du zodiaque

Heure de coucher du soleil

Jour de la semaine

Longueur de nuit

Elévation du soleil au dessus de l'horizon

Longueur du jour

Noms des planètes

Madrid

Lisbonne

Rio de Janeiro

Cayenne

New York

Mexico

Paris

Londres

Cadran latéral gauche

Image basse du panneau latéral droit

Image haute du panneau latéral droit

Image du milieu du panneau latéral droit

La mécanique de l’horloge

Jean-Luc, entretien et  bichonne l’horloge depuis des années.

M. Prêtre Frère démonte et remet en état les 90 000 pièces.

Cliquez sur les liens vers pages Beauvais concernant :


Horloge à lune


Horloge médiévale


Vidéo de l'horloge astronomique de Beauvais

Merci à l'association ESPACES pour cette magnifique vidéo.


Depuis avril 2012, l'association s'appelle officiellement A.B.C. (Association Beauvais Cathédrale)

INFO : Horloge Médiévale

Presque contemporaine de la construction du chœur gothique de la Cathédrale, une horloge dite « à coins » s’élève depuis le début du XVIème siècle dans la chapelle Sainte Thérèse. Commandée en 1302 par le chanoine Etienne Musique, elle était initialement destinée à rythmer le temps des offices des chanoines du chapitre. Même avec de nombreuses transformations, elle semble être la plus ancienne horloge à carillon encore en fonctionnement. Ainsi, le temps s’égrène depuis 700 ans en la Cathédrale.

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation  

Haut de Page