Choose your
language

Auxerre
(Yonne - France)


   La Tour de l’Horloge

Située au centre piétonnier du Vieil Auxerre, la tour de l'horloge est un bâtiment qui faisait partit de l’enceinte de la ville.

Celle-ci, au fil des siècles, a subit des modifications jusqu'à sa forme actuelle. Elle fut classée aux monuments historiques par la liste de 1862.


- 1411, première horloge publique, était dans un clocher à Saint Eusèbe.

- 1462, démontée et installée à l’emplacement actuel, sur la tour dite « La Gaillarde », la ville a grandi, et la tour se trouve maintenant presque au centre ville. L’on y a rajouté une construction gothique, une arcade voûtée au-dessus de laquelle fut installée l’horloge.

- 1722, l’horloge passe du foliot au pendule.

- 1810, l’horloge est remplacée par une neuve, construite en partie par Noblet et terminée par Gambey en 1817.

Cette horloge avait ceci de particulier : elle était munie d’un dispositif, qui à l’aide d’une came d’équation, déclenchait la sonnerie selon la marche irrégulier du temps vrai.

- Elle fonctionna jusqu'en 1812. Le mécanisme actuel date de 1817.

- 1851, le mécanisme est mis hors service, pour avoir l’heure régulière.

L'horloge a deux cadrans avec une ornementation gothique, l'un sur le côté est et l'autre sur le côté ouest de la fortification.

Les aiguilles des deux cadrans tournent indépendamment.

Les deux cadrans comportent les 24 heures en chiffres romains, deux fois 12 heures, de midi à minuit.

Les losanges marquent les demi-heures.

L’aiguille avec le soleil marque les heures sur 24 heures et représente la course apparente du soleil.

L’aiguille comprend la lune, sphère bleu et noire, qui donne les phases de celle-ci en tournant dans sa demie sphère.


La lune ne réfléchit qu'une petite partie de la lumière du soleil qui l'atteint (environ 7 %).


L’autre aiguille, qui est creuse et possède une demi-coquille à son extrémité, indique le jour lunaire qui est de 24h49min.


Elle  renferme une tige qui porte un globe noir et or qui, en tournant dans l’aiguille en même temps  que celle-ci, indique par la rotation du globe les phases de la Lune.

La période journalière est de 24 heures 48 minutes 49 secondes : cet espace est le temps que la lune met à faire sa révolution journalière autour de la terre ou le temps qui s'écoule entre son passage par le méridien et son retour au même méridien, qui là se trouve sur le chiffre XII en haut du cadran.

La succession régulière de l'apparence de la lune se nomme le cycle lunaire. Le cycle lunaire s'étend sur 29,5 jours; il correspond à une rotation complète de la lune autour de la terre.

On remarque que les aiguilles de la lune portent des contrepoids différents pour leurs équilibres : rond pour l’Est, rectangulaire pour l’Ouest, en plomb probablement. 


Près de la tour se situe la maison de l'huissier de justice William Roussel, mieux connu sous le nom de Cadet Rousselle.

Gérard Guilbaud

Référence : Horloges Monumentales et Astronomiques les plus remarquables d'Alfred Ungerer (1931)

Merci au personnel de l’office du tourisme pour leur disponibilité et la documentation fournie

L’Office de Tourisme de l’Auxerrois, situé au 1 et 2 quai de la République

Deux panneaux sur la porte expliquent le fonctionnement de l’horloge :

Sur le cadran du levant (est) figure le mouvement diurne apparent du soleil et de la lune, l’aiguille portant un soleil donne l’heure ordinaire.

L’autre marque l’heure lunaire qui est de 24h 49minutes, son globe fait une rotation complète en 29 jours ½ et il indique les phases de la lune.

Les astres passent au méridien quand leur image se trouve en haut du cadran sur le chiffre XII

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation  

Haut de Page