Choose your
language

Consultez également les sites et pages suivants :

Site officiel de la mairie de Belfort

Mairie de Belfort

Chambre de Commerce et d’Industrie de Belfort

Eglise Saint Joseph de Belfort

Cathédrale Saint Christophe de Belfort

Anciens abattoirs de la ville de Belfort

Belfort - Synagogue

(Territoire de Belfort - France)

L'horloge de la Synagogue

La Communauté israélite de Belfort fête en 2007, les 150 ans de la synagogue actuelle, oeuvre de l'architecte Diogène Poisat aîné ; bel édifice au centre de Belfort, inauguré en 1857 en grande pompe, au son de la musique du 14° de Ligne, en présence des autorités religieuses, civiles et militaires. La synagogue de Belfort, inspirée d'une architecture extérieure sobre, arbore deux coupoles d'évocation orientale et un fronton ouvragé ouvert par trois portails. L'inscription du fronton indique l'année 5617, de l'année du calendrier hébraïque et un Psaume.

Elle fut précédée d'une synagogue qui était située à l'emplacement actuel des 4 As, formant à l'époque une enclave dans la caserne venue s'implanter ; la communauté fut alors mise en situation pour les besoins de l'armée, de faire bâtir une nouvelle synagogue et de libérer le terrain.

 La communauté israélite s'était formée à Belfort, dès 1791, date à laquelle les Juifs de France avaient été émancipés, accédant à l'égalité des droits du citoyen.

Originaires du Sundgau et d'Alsace et pour certains d'entre eux de Foussemagne tout proche de Belfort où il existe une synagogue et pas d'église,  ils parlaient le Judéo alsacien, ils étaient à leur arrivée, marchands ambulants, maquignons, artisans.

Les Israélites de Belfort participèrent à la Révolution, aux trois sièges (1870-1871), aux guerres de 1914-1918 et à la mobilisation de 1940, ils subirent les tourments de l'Affaire Dreyfus et les pertes irrémédiables du génocide perpétré par le régime nazi. Ils participèrent également à l'essor économique de la ville et à la vie politique par un engagement citoyen. Trois maires de la ville sont issus de la communauté israélite : Léon Schwob, Edouard Lévy-Grunwald, Pierre Dreyfus-Schmidt.

L'horloge Ungerer, aujourd'hui restaurée, fut le don en son temps, d'un membre de la communauté, un certain Mr Bloch. Elle sera l'objet de la visite guidée de la Journée européenne de la culture juive 2008, au titre de la promotion de la culture et du patrimoine juif dans le Territoire de Belfort qui se déroule chaque année le premier dimanche de septembre. L'horloge est désormais intégrée au patrimoine juif de la ville.  

 (Texte et photos communiqués par Nadia Hofnung)

Ecoutez le timbre

L’histoire et le patrimoine sur Judaïques Cultures

L'horloge restaurée

Etat avant la restauration

Le cadran hébreu d'une Synagogue. Il fonctionne à l'envers : de droite à gauche.

Patrimoine-Horloge ©   Politique de confidentialité ; Conditions d’utilisation

Haut de Page